La rédaction : Apprivoiser ce monstre qu’est ma recherche.

Ce monstre qu'est ma recherche

La rédaction : Apprivoiser ce monstre qu’est ma recherche.

J’ai beaucoup de lectures. Beaucoup de fiches (trop !). Beaucoup de choses à dire. À la fin du processus de recherche, écrire la thèse c’est se confronter à un « monstre » comme dit le conférencier. Ce tas en VRAC est composé de notes, d’idées, de commentaires, de fiches, de schémas. Et dans mon cas, d’un prototype. Cette multimodalité et cet éparpillement, même s’il est très bien organisé par thème, n’aident pas. Cela ne me démêle pas.

Cette conférence conseille des points pour structurer ce monstre… Elle commence par nous indiquer qu’il faut le laisser de côté.

Résumé

Pour trouver une idée directrice et débloquer la rédaction de la thèse, il faut prendre le temps de penser et structurer sa pensée sur un support papier en trouvant des phrases et des syntagmes et en les hiérarchisant.

J’en retiens des étapes :

  • Arrêter de faire des analyses et de lire ! (C’est contre-intuitif, pour moi)
  • Prendre de la distance (physique et mentale) et du temps par rapport à toutes les notes et tout ce que j’ai déjà écrit.
  • Qu’est ce que je voulais dire au début de mon processus ? qu’est que je veux dire maintenant ?
  • Rédiger des syntagmes et des phrases qui permettent de trouver avec précision
    • Le sujet central : ce dont je parle particulièrement. Dans mon cas ce sera certainement un syntagme avec le mot engagement ou interface de médiation patrimoniale…
    • L’idée directrice : la phrase qui résume ce que je veux dire sur ce syntagme.
  • Ne pas rester à l’intuition, ou l’inspiration → Écrire toutes ces idées sous forme de brainstorming. (Oui, composé de phrases longues et complexes)
  • Être patient. Mettre tout le temps nécessaire et résister à la tentation de revenir à l’écriture d’un article ou chapitre.
  • Refaire, réécrire et organiser le brainstorming jusqu’à le réduire à un maximum de 20 idées.
  • Décrire la relation logique entre les idées et les hiérarchiser. Ce permet de créer une suite logique.

Référence complète :

Faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université Laval (2020) La rédaction de l’ossature logique d’une thèse en gestation. [Webinaire] diffusé par la plateforme YouTube officiel de la Faculté des études supérieures et postdoctorales UL. Consulté le 2022.01.27


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. gooooooooooooooooooooood

Répondre à kamir bouchareb st Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search