La rédaction : Apprivoiser ce monstre qu’est ma recherche, exemple.

Schéma de ma thèse
Voici une partie de la déclaration logique et arrangement entre les idées. Capture d’écran sur le logiciel XMIND
Voici mon brainstorm de syntagmes et idées, après la vidéo sur l’ossature

La rédaction : le monstre en voie d’être apprivoisé

C’est difficile de se détacher de tout le travail que j’ai sur mon ordi. Revenir à la case numéro 1 de définir son sujet de thèse… après tout ce temps de recherche. Cela semble presque injuste envers mon moi du passée.

Formulations et reformulation des syntagmes dans un espace contraint

J’ai écris sur des papiers, plusieurs formulations du même syntagme. Après, j’ai choisi celui qui pointait mon sujet le réduire à un objet trop simple, mais qui ne le transformait pas non plus en plein de sujets :

Mon objet de recherche ?

Je ne sais pas si je suis sensée pouvoir pondre beaucoup de syntagmes et idées tout prêts sur un page blanche. J’ai l’impression qu’il me manque une étape de brouillon et reformulation. Avec un petit tableau, ça contrait la longueur de mes phrases, il m’aide à séparer mes pensées.

À côté, pour faire référence à mes lectures. J’ai fait aussi un tableau de : je suis d’accord, je ne suis pas d’accord ou je suis d’accord mais dans des circonstances précises.

Hiérarchisation en trois niveaux et par mot-clé

Aussi, une fois écrits les syntagmes, je ne peux pas sélectionner de tête. J’ai utilisé un système simple :

  • – → pas bon, non
  • + → acceptable
  • ++ → bien
  • +++ → très bien
  • ⇿ à combiner ou se ressemble à.
  • En plus, j’ai surligné les mots importants.

Avec tout cela en tête et hiérarchisé. J’ai pu finalement commencer à faire la grande carte mentale des idées. Les maillons de ma ligne argumentaire.

Chaque idée, ressemble plus à un paragraphe. Ai-je manqué le point ?

J’ai essayé de les lier entre elles. J’ai fait ressortir les mots-clés de chaque idée pour voir celles qui reprenaient les mêmes mots-clés et les associer. À un moment donné, faire les flèches sur un espace réduit d’une feuille de papier devient très illisible.

De retour à l’ordinateur, organisation logique – organisation dans l’espace

En éliminant les répétitions et en redivisant mes paragraphes en petites idées d’une phrase. Je suis revenue sur l’ordinateur. Je suis technophile et je trouve ça pertinent, les outils numériques.

Voici une partie de la déclaration logique et arrangement entre les idées. Capture d’écran sur le logiciel XMIND

Chaque item est une idée. Chaque flèche se définit explicitement par son lien logique. Chaque embranchement spécifie sur un thème plus grand. Le plaisir de re-arranger des idées !

J’ai remarqué que finalement, mon plan de thèse d’il y a un an reflète encore les grandes parties de mes arguments. Cependant, ce que j’ai retenu de cette technique c’est l’importance de penser vraiment aux liens logiques entre les sous parties. C’est ce qui manquait pour moi pour vraiment arriver à souder ma réflexion ensemble.

Réfléchir aux liens logiques guérit les raccourcis argumentaires ?

Je sais utiliser des connecteurs logiques, dans la morphologie d’une phrase. Mon problème semblerait être la vitesse de mouvement de ma pensée. Elle précipite des raccourcis logiques difficiles à suivre. Quand je dois déclarer explicitement le lien logique entre deux idées, cela fait apparaître ce raccourci. Autrement, j’ai besoin d’une paire d’yeux externe pour me le pointer.

TypePhrase 1Phrase 2
Ordre de conjectureLogiquement avantLogiquement après
ChronologiqueChronologiquement avantChronologiquement après
CausalitéCauseEffet
InstrumentMoyenfin
IllustrationPrincipe (réglès)Illustration (exemple)
SpécificationGénéralSpécifique
DéfinitionSignifiant (mot, image qui sert à évoquer)Signifié (représentation mentale, l’idée qu’on se fait du concept)
DécompositionPartieTout
RecompositionToutPartie
Logique déductivePrémisse (affirmation vrai ou fausse)Conclusion (dérive de la prémisse)
RévélationApparentCaché
ConjectureSupposé (quelque chose comme vrai)Prévu (Déduire une conséquence)
DéductifHypothèse (si…)Conséquence (alors…)
ExplicationArgumentExplication
Réorganisation des possibles liens logiques, basé sur FESP La rédaction de l’ossature logique d’une thèse en gestation : https://www.youtube.com/watch?v=P284RBvQfsA

Je pense que dans l’ossature de ma thèse… les os sont en place… il me manque maintenant les muscles et les ligaments… Surtout, les ligaments.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search